Chercheur au Centre d’études de l’emploi français, Jean-Marie Pillon, spécialiste des politiques publiques en matière de chômage revient sur les conséquences d’une montée en puissance du contrôle des chômeurs qui pourrait pénaliser et stigmatiser les plus précaires, sans pour autant avoir d’effet réel sur le niveau de chômage. Les mêmes logiques sont à l’œuvre en Belgique.

Source : «Le contrôle pousse les chômeurs à accepter des emplois de faible qualité…